Edito février 2020 – FERRERO

Chères Villers-Ecalloises, chers Villers-Ecallois,

Fin 1959, début 1960, à une époque où beaucoup d’entre nous n’étaient pas nés, les élus de Villers-Ecalles accueillaient des italiens venus d’Alba pour racheter une ancienne filature locale. L’ancienne usine Prévost et Grenier correspondait aux besoins de la famille Ferrero pour s’implanter. La proximité d'un port et de Paris, une main d'œuvre locale qualifiée, une région de production laitière étaient des atouts indéniables au développement de leur activité.

Cependant, qui parmi la petite délégation italienne ou le Conseil Municipal imaginait alors le succès de cette implantation et son devenir ? Certainement aucun d’eux n’anticipait les investissements importants qui ont agrandi le site au fil des décennies.

Lequel des conseillers municipaux, en 1960, imaginait que la route et le pont prévu cette année-là pour relier l’ancienne route de Villers et la route de Duclair permettraient pendant une cinquantaine d’années le développement du site ? Puis, qu’ils seraient relégués au profit d’une nouvelle voie et d’un nouveau pont pour permettre un nouvel agrandissement majeur du site ?

60 ans après, l’implantation de Ferrero est une réussite économique et sociale pour la petite commune de Villers-Ecalles et bien plus largement pour la Communauté de Communes et la région. Au fil du temps, l’entreprise a en effet implanté d’autres sites techniques ou administratifs à proximité mais en limitant la production française à l’unique site de Villers-Ecalles. En ces 6 décennies, le nom de Ferrero s’est inscrit fortement et durablement dans le paysage local et la mémoire collective.

Qui parmi les Conseillers Municipaux ou les responsables de l’entreprise peut imaginer aujourd’hui ce que pourrait être le site de Ferrero en 2080, dans soixante ans ? Nous ne pouvons que souhaiter qu’il connaisse le même développement.

Antoine de Saint-Exupéry, l’auteur du Petit Prince, disait « Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible ». Nous ferons tout notre possible pour préserver l’avenir du site industriel et ainsi de notre commune.

 

Accessibilité