Une nouvelle ligne ferroviaire sur le territoire de Villers-Ecalles ?

maire 2016 emoPetit à petit, SNCF Réseau (anciennement Réseau Ferré de France) dévoile un peu plus le projet de LNPN (Ligne Nouvelle Paris Normandie) dont on entend parler depuis maintenant plusieurs années.

Ce projet a pour but de réduire la durée du trajet entre le Havre et Paris via une nouvelle gare rive gauche à Rouen. Parmi les trois tronçons prioritaires, Ce sont les 34 km de la portion Rouen-Yvetot qui nous préoccupent.

Dans un fuseau d’étude de 3 km de large, lequel englobe la totalité du territoire de Villers-Ecalles, SNCF Réseau a désormais défini des options : 2 tracés vers l’Ouest de Barentin et 3 tracés vers l’Est de Barentin. Ce  nombre d’option sera réduit à 3 en fin d’année pour passer à une option définitive début 2017.

A ces options, s’est enfin ajouté 1 tracé correspondant à l’utilisation maximale du tronçon actuel sur Rouen-Yvetot. Cet ajout est lié aux actions du collectif « LNPN oui, mais pas à n’importe quel prix » dont le but n’est pas de s’opposer à l’amélioration du réseau, mais de privilégier la restructuration de la ligne existante plutôt que la construction d’une nouvelle.

Cette réutilisation permettrait :

  • de préserver un territoire déjà perturbé par la construction de l’autoroute A150.
  • de ne pas sacrifier 400 hectares de terres agricoles
  • de ne pas accroitre les risques d’inondation
  • de préserver les finances publiques en évitant un nouveau franchissement de l’Austreberthe (le tronçon est prévu coûter 900 millions d’euros)
  • de ne pas porter atteinte au cadre de vie des riverains notamment par le bruit

Considérant le gain de temps très faible (entre 5 et 10 minutes)  pour un coût financier et environnemental démesuré, les élus du territoire concerné confirment que l’unique option acceptable est la modernisation du tronçon actuel à moderniser et refusent les cinq autres zones de passages.

Pour rejoindre le collectif : assolnpn@outlook.fr

Pour suivre le dossier : www.lnpn.fr

Accessibilité